Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que ReCAPTCHA, Google Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

Réseaux sociaux/Vidéos

Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

Session

Veuillez vous connecter pour voir vos activités!

Autres cookies

Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.

Activation

01/04/2019

Chère Paulette,
Ne te braques pas. Tu n’es pas la destinatrice d’un coup monté ou d’une vengeance réfrigérée made in Balthazar ou qui sais-je d’autre mais bien d’une belle intention. (Je te dis ça à cause des confettis, j’espère qu’il n’y en aura pas partout…) (Après, je crois que j’avais oublié, entre autres, un vieux fichu si ça peut aider à ramasser…).
Car oui, Paulette, le mois d’Avril ne sonne pas seulement le glas de l’anniversaire de Laurent Baffie ou de Charles Baudelaire. Ni celui des poissons collés entre deux omoplates ou du fil dont il ne faut pas se découvrir (pauvre Ariane). Car c’est aussi ton birdybirthdayyy ! Etant donné que Clément n’a pas su me donner une date exacte de ta naissance (ça fait un peu comme Karl Lagerfeld en fait, c’est classe), je t’envoie cette douce missive un peu à l’aveuglette.
Plutôt que de croiser les doigts pour qu’elle arrive au bon moment, je suis allée directement à Cergy-Pontoise, allumer le feu d’un cierge dans l’église où nous a quitté Johnny.
Happy happy alors, merci pour tout, merci d’être vous.
Gros bisous 

-- Liselotte, la boule à facettes